Actualités

Actualités

Actualités


ABIOLAB-ASPOSAN renforce son unité de Recherche et Développement

Avril 2017 – L’un des objectifs de notre laboratoire est de contribuer durablement à l’avancée des connaissances dans le domaine de l’analyse de l’eau.

Sous la coordination de notre conseil scientifique, notre unité de Recherche et Développement s’étoffe avec l’arrivée de 2 ingénieurs développements dont les missions seront d’accroitre nos compétences dans la détection et quantification des « micropolluants émergents » dans l’eau et de procéder à des travaux de recherche sur les interactions possibles entre les virus entériques humains et le compartiment bactérien présent dans les milieux hydriques.

ABIOLAB-ASPOSAN déploie une offre complète pour la recherche d’allergènes sur matrices alimentaires.

Mars 2017 – La recherche d’allergènes dans les matrices alimentaires est une nécessité pour les industriels ou artisans dont les produits doivent rester en conformité avec la réglementation mais surtout pour avertir et donc protéger les personnes allergiques à ces substances répertoriées. Afin de répondre aux mieux aux attentes de nos clients, le laboratoire ABIOLAB-ASPOSAN a mis en place des méthodes de détection et quantification des différents allergènes à travers l’utilisation de techniques de biologie moléculaire (qPCR) ou d’immunohistochimie (ELISA). En plus de leur efficacité analytique, ces méthodes nous permettent une remise des résultats d’analyses dans de très brefs délais.

ABIOLAB-ASPOSAN consolide son offre dans le domaine de la recherche de virus entériques

Février 2017 – La recherche de virus entériques au sein de matrices alimentaires et de l’eau potable est de plus en plus répandue du fait de leur rôle important dans de nombreuses épidémies de gastro-entérites humaines. À l’heure actuelle, les méthodes d’analyses virales sont essentiellement basées sur l’emploi de techniques de biologie moléculaire (RT-qPCR ou qPCR). Malgré les nombreux avantages de ces méthodes, elles sont peu informatives sur le caractère infectieux des particules virales détectées.

Afin d’affiner et de mieux comprendre d’où proviennent les génomes viraux détectés, le laboratoire ABIOLAB-ASPOSAN a développé une méthode permettant d’évaluer l’intégrité des capsides virales dont sont issus les génomes viraux.